Skip links
Bienvenue

Échange culturel
et garde flexible des enfants

Au-pair au Luxembourg

Les familles d’accueil et jeunes adultes qui sont intéressés par le programme au pair luxembourgeois trouveront ici toutes les informations nécessaires sur la préparation de l’échange et sur la cohabitation pendant le séjour.

Laissez-vous inspirer pour faire de l’échange une expérience positive pour les deux parties.

Test en ligne !

Aperçu de la vie quotidienne d’un jeune au pair

La plupart des questions que peuvent se poser les familles d’accueil et les jeunes au pair avant, pendant et après le séjour sont déjà abordées par les prescriptions juridiques ou dans les témoignages d’autres familles et jeunes au pair.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils qui peuvent vous aider lors de la préparation de l’échange.

Découvrez d’autres cultures en restant à la maison et profitez d’une garde flexible pour les enfants.

Cliquez ici pour les témoignages !
  • « Chouette ! Nous avons pris la décision d'accueillir un jeune au pair »

    Les familles qui sont intéressées par le programme au pair pour compléter la prise en charge de leurs enfants doivent en premier lieu s'informer sur les conditions et la règlementation.

    La famille est-elle vraiment appropriée pour un accueil au pair? Commencez le test en ligne

    Les membres de la famille se sont-ils mis d'accord sur leur conception de l’accueil, sur leurs attentes et pour trouver un jeune au pair qui corresponde à la famille et qui respecte les conditions ?

  • « Comme c'est passionnant ! Une première rencontre à plus de 10 650 km de distance »

    Lorsque vous avez trouvé un(e) candidat(e)au pair, il est indispensable d'organiser un entretien par téléphone ou Skype pour apprendre à mieux le ou la connaître.

    De cette manière, vous aurez l'occasion d'aborder ouvertement les souhaits et attentes de chacun.

    De plus, l'interview est une bonne occasion de discuter en détail des tâches et obligations du jeune au pair pendant son temps de travail. Le formulaire de demande du SNJ peut servir de mémento, car il contient déjà des prescriptions juridiques à cet égard.

  • « C'était simple ! »

    Dès que la famille et le jeune au pair sont tombés d'accord, il ne reste plus qu'à remplir et signer le formulaire de demande. Il reprend toutes les demandes d'agrément et d'approbation aussi bien pour la famille d'accueil que pour le jeune au pair, de cette manière, toutes les parties n'ont que ce document à remplir pour le SNJ.

    Le formulaire de demande sert d'assurance pour les deux parties et il doit être soumis et accepté par le SNJ AVANT que le jeune au pair n'entre sur le territoire. Si tous les documents nécessaires sont corrects et complets, la demande sera traitée dans un délai d'environ quatre semaines.

    Avant son voyage, le jeune au pair doit s'informer sur les conditions d'entrée sur le territoire, sur les conditions de séjour et sur les préparatifs nécessaires.

  • « Les enfants avaient tellement hâte »

    Confectionner des cadeaux ou des banderoles de bienvenue permet à toute la famille de se préparer à la rencontre imminente.

    Un accueil chaleureux, un petit cadeau ou quelques phrases dans la langue maternelle du jeune facilitent le début de l'aventure.

    Après l'arrivée, il faut informer dans le temps tous les services importants comme le SNJ et l'assurance. Obligations de la famille d'accueil

  • « Échanger avec d'autres jeunes au pair m'a beaucoup apporté »

    Lors de la séance d'information obligatoire, les nouveaux arrivants apprendront à connaître leur interlocuteur au SNJ et seront informés sur leurs droits et devoirs. En plus du partage d'informations importantes, les séances d'info permettent aux jeunes au pair de se rencontrer.

    Une autre possibilité de connaître d'autres jeunes au pair et d’éventuellement lier une amitié est de se rendre aux « Meetingpoints » proposés par le SNJ. Ces rencontres sont facultatives. Les groupes WhatsApp facilitent les échanges entre les jeunes au pair, ils favorisent le contact et peuvent s'avérer très utiles.

  • « Préparer ensemble l'emploi du temps de la semaine »

    Un emploi du temps détaillé pour la semaine reprenant les heures et lieux exacts peut aider le jeune au pair à s'organiser dans ses nouvelles tâches.

    En impliquant le jeune au pair dans la mise au point de l'emploi du temps, vous éviterez les conflits.

    L'emploi du temps doit être visible par tous et les changements ou problèmes éventuels devront être discutés en temps et en heure.

  • « Du temps pour jouer et apprendre les uns des autres »

    Passez les après-midis libres avec le jeune au pair en vous relaxant à la maison. En cuisinant ou jouant ensemble, vous favorisez les échanges culturels.

    Pour pouvoir conduire les enfants avec la voiture ou se rendre à ses activités de loisir, le jeune au pair doit être en possession d'un permis de conduire reconnu par le Luxembourg et doit avoir une expérience de conduite suffisante.

  • « La barrière de la langue ? Elle est vite tombée ! »

    La langue crée des liens !

    Le but des cours de langue obligatoires n'est pas uniquement d'approfondir la connaissance de la langue choisie pour permettre de faciliter la vie avec la famille d'accueil. En étudiant ensemble, les jeunes au pair acquièrent de l'expérience et peuvent nouer des liens d'amitié. L'institut et la langue sont au choix du jeune au pair.

    Pour que le jeune soit indépendant en dehors de la famille, il est obligatoire qu’il connaisse une des langues du pays ou l'anglais (niveau A2). Si la famille d'accueil parle une autre langue, le jeune au pair doit posséder au minimum des connaissances de base (niveau A1) dans la langue parlée par la famille.

  • « Tout le monde a besoin de temps pour soi »

    La famille doit mettre une chambre à disposition du jeune au pair et respecter ses heures de temps libre. Cela vaut également pour les enfants.

    Un jeune au pair ne peut pas travailler plus de 5 heures par jour en moyenne pour la famille d'accueil et pas plus de 25 heures par semaine en moyenne.

  • « Vivre ensemble crée des liens »

    Préparer les repas pour les enfants fait partie des tâches du jeune au pair.

    En impliquant les enfants, cela peut devenir une sorte d'échange culturel au quotidien.

    Un moment passé ensemble, s’amuser, apprendre à cuisiner de nouveaux plats, etc. Les expériences passées ensemble consolident les liens entre le jeune au pair et la famille d'accueil.

  • « Le soutien dans le ménage, une véritable aide »

    Le jeune au pair peut prendre en charge des tâches ménagères légères. Celles-ci sont listées dans le formulaire de demande et doivent être discutées et fixées en amont. Parmi celles-ci on retrouve préparer le sac d'école ou de garderie de l'enfant, laver les vêtements de l'enfant et vider le lave-vaisselle.

  • « Une vue de rêve : le palais grand-ducal sous la neige »

    En plus de l'expérience culturelle au sein de la famille, le jeune au pair doit pouvoir découvrir le pays et la culture luxembourgeoise par lui-même avec d'autres jeunes. Pour cela, il doit avoir assez de temps libre et une indépendance financière.

    C'est pour cette raison que le jeune au pair doit garder au moins 3 soirées libres, un jour de repos par semaine, ainsi que 2 jours de repos supplémentaires par mois et doit recevoir régulièrement de l’argent de poche. au pair

  • « Quelle belle fête ! »

    Participer à des fêtes de famille, des excursions ou des vacances renforce le sentiment d'appartenance du jeune au pair dans la famille d'accueil.

    Les questions des particularités culturelles du pays d'origine du jeune au pair ou l'organisation de rencontres dans le cercle familial ou d'amis dans lesquels le jeune au pair peut présenter son pays et sa culture montrent l'intérêt de l'échange culturel et augmentent l'estime du jeune au pair.

    Le jeune au pair est un membre de la famille à part entière pendant une période et n'est en aucun cas un employé.

  • « Ce n'est pas un adieu »

    Garder contact avec le jeune au pair par Skype ou téléphone après s'être quittés permet à l'enfant de vivre plus facilement la séparation et permet aussi à chacun de garder un sentiment positif.

    La fin du séjour doit être bien préparée pour l'enfant. Parler de la fin du séjour et préparer une petite fête de départ permet à toute la famille de mieux accepter la situation. Garder le contact par téléphone ou par Skype permet d'alléger la séparation.

TEST

Découvrez si le programme au pair
vous correspond.

Découvrez les éléments à prendre en compte dans le cadre d’un séjour au pair, ainsi que les conditions à respecter pour la famille d’accueil et le/la jeune au pair.

Cliquez ici pour le test !

Cliquez ici pour le test !

Test pour famille d’accueil

Sommes-nous la famille
d’accueil idéale ?

Test pour au pair

Suis-je l’au pair idéal(e) ?
SNJ

Rôle et missions du SNJ

Depuis 2013, le Luxembourg s’est doté d’un cadre légal régissant l’accueil de jeunes au pair au Grand-Duché. Celui-ci fixe les conditions à respecter pour l’accueil et le séjour d’au pair et permet d’aider et de protéger aussi bien les familles que les jeunes adultes lors de l’échange.

Les missions du « Service national de la jeunesse » (SNJ) consistent surtout à veiller au respect du règlement et à traiter et accepter les demandes. En outre, le SNJ organise des séances d’information pour les jeunes au pair et offre un service de médiation en cas de conflit de nature juridique.

Le soutien du SNJ ne peut cependant être garanti que lorsque les deux parties remplissent les conditions légales et qu’elles ont signé la convention officielle d’accueil au pair du SNJ.

Retrouvez ici les conditions que les familles d’accueil doivent respecter pour l’accueil au pair.

Meetingpoints

Infosessions

Infosession au pair

Conformément à la loi, le jeune au pair doit, à son arrivée au Luxembourg, obligatoirement participer à une session d’information organisée par le SNJ. L’objectif de cette session est de communiquer aux jeunes le rôle du SNJ dans l’accueil au pair, de leur rappeler leurs droits et devoirs et de les mettre en relation avec d’autres jeunes au pair au Luxembourg afin de s’intégrer au mieux. Les sessions d’information se déroulent, simultanément en langue français et anglais, chaque 2ème mercredi du mois de 09h30 – 11h30 au : Service national de la jeunesse - 138, Boulevard de la Pétrusse - L-2330 Luxembourg. Les jeunes au pair sont priés d’introduire leur demande de participation par email au plus tard 2 jours avant la session désirée à l’adresse suivante : aupair@snj.lu
map iconmercredi 12 août, 2020 - 09:30
map iconSiège Service national de la jeunesse

Témoignages

D’anciennes familles d’accueil et jeunes au pair témoignent de leur expérience et de l’aventure qu’ils ont vécue ensemble.

Le plus important est de bien communiquer. Cela vaut aussi bien pour les attentes que l’on a vis-à-vis de l’échange que lors de l’échange.

FAQ

  • La famille doit compter au moins un enfant de moins de 13 ans et pour celles qui comptent des enfants de moins de 6 ans.
  • La famille doit prouver qu’elle fait appel à un encadrement extérieur ; vous devez fournir sa propre chambre au jeune au pair ; vous devez être conscients que le/la jeune au pair n’est pas disponible 24h/24 et qu’il existe une règlementation de son temps de travail : la moyenne maximale est de 5 heures par jour sur une période d’une semaine ; la moyenne maximale est de 25 heures par semaine sur une période d’un mois ou de 4 semaines.
  • Le jeune doit posséder un diplôme ou une autre preuve provenant de son pays qui lui donne accès à l’enseignement supérieur ou doit posséder une preuve qu’il a fréquenté l’école jusqu’à l’âge de 17 ans.
  • Il doit posséder des connaissances en anglais ou dans une des trois langues administratives du pays (luxembourgeois/allemand/français) (niveau A2).
  • Le jeune doit maîtriser les bases d’une des langues parlées dans la famille d’accueil (niveau A1).
  • Dans le cas où celle-ci parle une autre langue que celles citées dans le point 2 un contrat doit être conclu avec une famille d’accueil agréée.
  • Le jeune doit présenter un certificat médical attestant qu’il a les capacités psychiques et physiques de s’occuper d’enfants et de prendre en charge des tâches ménagères légères.
  • Le jeune ne doit pas avoir de lien de parenté avec la famille d’accueil (jusqu’au 4ème degré inclus).

Non! Le temps de travail hebdomadaire d’un jeune au pair est limité à 25 heures. Le principe d’un échange au pair est le suivant : la famille d’accueil bénéficie d’aide pour s’occuper des enfants en échange de l’accueil d’un jeune et lui permet de se familiariser avec la langue et la culture luxembourgeoise. Pour y parvenir, le jeune au pair a besoin d’assez de temps libre. En principe, le jeune au pair a droit à une journée de repos par semaine et deux jours de repos supplémentaires par mois. Les heures de travail précises doivent être fixées par la famille d’accueil et le jeune au pair dans le contrat.

Il n’existe aucune loi qui oblige la famille d’accueil à inclure le jeune au pair dans des activités privées. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que le jeune devrait être intégré dans la famille et que la cohabitation sera plus simple si le jeune au pair se sent le bienvenu.

La famille d’accueil ne doit pas uniquement mettre une chambre à disposition du jeune au pair, elle doit également lui donner de l’argent de poche équivalent à au moins un cinquième du salaire minimum légal et doit aussi prendre en charge la majorité des frais. Parmi ces frais on retrouve, entre autres, les cours de langue, les assurances, l’alimentation.

S’occuper des enfants :

  • Préparer les enfants le matin pour aller à l’école/à la crèche (les aider à s’habiller à préparer leur pique-nique/sac) ;
  • surveiller les enfants pendant les devoirs ;
  • amener les enfants à l’école/à la crèche et aller les rechercher ;
  • accompagner les enfants à leurs activités de loisir et excursions ;
  • familiariser les enfants avec sa langue et culture ;
  • jouer avec les enfants ;
  • prendre les repas avec les enfants ou les aider ;
  • surveiller les enfants le soir si les parents ne sont pas présents.

Tâches ménagères légères :

  • S’occuper de la lessive des enfants ;
  • préparer de petits repas pour/avec les enfants ;
  • faire de petites courses ;
  • vider le lave-vaisselle ;
  • ranger la chambre des enfants ;
  • ranger et nettoyer sa propre chambre et salle de bain.

  • Nettoyer les pièces privées de la famille (par ex. : la chambre ou salle de bain des parents) ; nettoyer ou ranger le garage la cave
  • le grenier etc. ;
  • laver la voiture ;
  • jardiner ;
  • faire la lessive de la famille ;
  • préparer le repas pour toute la famille.

Oui, l’obligation de suivre des cours de langue pendant le séjour au Luxembourg fait partie du contrat. La famille d’accueil se charge des frais, l’offre est au choix mais doit tout de même être discutée au préalable avec la famille d’accueil (durée, coûts, etc.)

Non! Le programme au pair au Luxembourg a pour but de partager la culture luxembourgeoise avec des jeunes provenant d’autres pays. Pour ce faire, le jeune au pair doit jouir d’assez de temps libre qui ne doit pas être utilisé pour gagner de l’argent.

Le SNJ traite et accepte les demandes des familles d’accueil et des jeunes au pair et est compétent pour veiller au respect des conditions légales. De plus, le SNJ organise des séances d’information obligatoires pour les jeunes au pair et sert de médiateur lors de conflits de nature juridique entre les deux parties.

Oui. Le jeune au pair conclu un contrat avec la famille d’accueil qui reprend les accords préalables en matière de tâches à effectuer, de temps libre, d’argent de poche, etc. ainsi que les droits et devoirs qui sont d’applications pour les deux parties. Le SNJ veillera au respect de ce contrat.

Oui, le contrat-type se trouve dans le formulaire de demande pour être autorisé à accueillir un jeune au pair.

Un jeune « au pair » est un jeune de 18 à 29 ans qui vit pour une courte durée dans une famille à l’étranger et qui participe à la garde des enfants.

En contrepartie, le jeune au pair est intégré dans la famille, il est logé et nourri gratuitement, reçoit de l’argent de poche et se voit offrir la possibilité de découvrir un pays, une langue et une culture et de les vivre.

Les jeunes au pair ne sont pas des employés mais des membres de la famille à part entière. Ils ne sont pas là pour servir de baby-sitter disponible 24h/24. L’objectif du programme au pair est un échange culturel entre la famille d’accueil et le jeune au pair.

Information

Documents

Si vous êtes intéressé par l’accueil d’un jeune au pair dans votre famille ou que vous voulez participer au programme en tant qu’au pair, téléchargez notre brochure d’information.

Vous trouverez des informations détaillées et les formulaires nécessaires sur l’accueil d’un jeune au pair dans votre famille.

Accueillir un(e) jeune au pair

Ces textes existent en EN, DE et FR.

Vous trouverez ici davantage d’informations sur les conditions légales à remplir, les instructions à suivre et les documents nécessaires pour venir comme jeune au pair au Luxembourg.

Devenir un(e) au pair

Ces textes existent en EN, DE et FR.

Contact

Dès à présent nous proposons une permanence téléphonique pour répondre au mieux à vos questions.
Nous sommes donc joignables les mardis et jeudis et ce de 09h30 à 12h00 au numéro suivant :

aupair@snj.lu (+352) 247-86408

N’hésitez pas à nous envoyer un e-mail à tout moment pour une réponse rapide et efficace par écrit. Si vous possédez une référence de votre agrément ou de votre approbation, merci de la mentionner dans toute correspondance.